Commander : SUZANNE AUBERT UNE FRANÇAISE CHEZ LES MAORIS 1835-1926

Mon Compte Identifiez-vous
Panier Votre panier est vide
SUZANNE AUBERT UNE FRANÇAISE CHEZ LES MAORIS 1835-1926
Caractéristiques :
Auteur :Madeleine Le Jeune
Editeur :SALVATOR
Paru en :avril 2011
Présentation :390 g - 14 cm * 21 cm - 296 pages
Code barre :9782706708022
19.50 €
Résumé
Madeleine Le Jeune
Jessie Munro 

Préface du cardinal Philippe Barbarin
Postface de Mgr Jean-Yves Riocreux   

« Native de Saint-Symphorien-de-Lay, Suzanne Aubert est présentée dans cet ouvrage de son départ de Lyon en 1860 jusqu’à son départ vers Dieu en 1926. [...] J’ai été impressionné par la trace qu’elle a laissée en Nouvelle-Zélande. Il n’est pas étonnant que cette religieuse à la personnalité exceptionnelle ait été la première femme pour laquelle la Nouvelle-Zélande a décrété des obsèques nationales. »
Philippe Barbarin  

Voici le récit palpitant et méconnu d’une femme libre, missionnaire au caractère bien trempé, courageuse et non-conformiste. Suzanne Aubert aura accompli pleinement la destinée que Dieu avait pour elle. Elle fut un être heureux, dynamique et rieur qui mettait toute sa force au service du plus petit d’entre ses frères. Dans la Nouvelle-Zélande hybride de la fin du XIXe siècle, qui passait de pays maori à État moderne, elle recueille les oubliés : vieux bûcherons ou chercheurs d’or inutiles, nouveau-nés ou bâtards abandonnés.
Les « Filles de Notre-Dame de la Compassion », la plus petite congrégation de religieuses catholiques au monde et la plus éloignée de Rome, continuent aujourd’hui le sacerdoce de leur fondatrice dans leur compassion pour les oubliés.  

Madeleine Le Jeune a vécu une vingtaine d’années en Nouvelle-Zélande où elle a enseigné le français. Auteur de plusieurs manuels scolaires, elle a pour tâche désormais de faire connaître la Nouvelle-Zélande à la France.
Jessie Munro a enseigné le français en Nouvelle-Zélande ; elle est aussi historienne et biographe. Spécialiste de Suzanne Aubert, son travail est hautement reconnu en Nouvelle-Zélande où elle a remporté plusieurs prix dont celui du meilleur livre de l’année, en 1997, pour The Story of Suzanne Aubert.