MIETTES SPIRITUELLES

Prosper Monier
Ce vieux prêtre cassé par les années donnait le sentiment qu'il était habité par une Présence. Il était « un prophète » au sens fort du terme, un homme de Dieu, qui parlait du Christ avec des accents à la fois rudes et passionnés, qui pénétraient comme un glaive au tréfonds de l'âme. Manifestement, seul l'amour de Dieu occupait toute sa vie ; il en témoignait avec une force qui frappait comme un fer rouge et appelait au retournement de soi.
À l'heure où le catholicisme retrouve, à la suite du pape François notamment, un souffle nouveau, il est plus qu'urgent de redécouvrir ces Miettes spirituelles de Prosper Monier (1886-1977). Jésuite, aumonier d'étudiants et prêcheur inlassable de retraites, il a fait beaucoup pour renouveler l'expression chrétienne bien avant Vatican II, à travers une influence déterminante sur des auteurs comme François Varillon. Plus que jamais, il nous invite à contempler l'image d'un Dieu d'amour, bien éloigné des caricatures ou des perceptions fausses. Comme l'écrit François-Xavier Maigre dans la préface : « Sans en avoir l'air, Monier renoue avec la langue des prophètes de la Bible, autant qu'avec celle des plus grandes voix mystiques du christianisme. Mais il y a chez lui autre chose encore, une modestie, une simplicité qui ne ressemblent qu'à lui-même. Chez Monier, la profondeur de la réflexion théologique et spirituelle se double d'une acuité sur les petites choses, d'un enthousiasme ancré dans le quotidien le plus ordinaire. »
add_circle_outlineremove_circle_outline En savoir plus
18,00 €
TTC
Parution
EAN: 9782706716270

L'auteur

Prosper Monier
Ce vieux prêtre cassé par les années donnait le sentiment qu'il était habité par une Présence. Il était « un prophète » au sens fort du terme, un homme de Dieu, qui parlait du Christ avec des accents à la fois rudes et passionnés, qui pénétraient comme un glaive au tréfonds de l'âme. Manifestement, seul l'amour de Dieu occupait toute sa vie ; il en témoignait avec une force qui frappait comme un fer rouge et appelait au retournement de soi.