Au temps de la lumière

Hélène Iswolsky
Fille de diplomate, Hélène Iswolsky (1896-1975) est contrainte par la Révolution russe de trouver refuge en France à la fin de la Première Guerre mondiale. Elle s'éveille à la vie spirituelle par la lecture de Charles Péguy et se convertit au catholicisme à l'abbaye bénédictine de Sainte-Scholastique. À la fois écrivain et femme de foi, pionnière de l'œcuménisme, Hélène Iswolsky choisit de s'immerger dans deux mondes : le milieu littéraire bouillonnant de la Nouvelle Revue Française et le milieu chrétien. Elle insiste sur la vitalité de ce dernier en décrivant avec verve les rencontres de Meudon autour des Maritain, les discussions passionnées organisées par le philosophe existentialiste russe Nicolas Berdiaeff dans sa maison de Clamart, ou encore la genèse de la revue Esprit fondée par Emmanuel Mounier. Avec une profonde minutie et une grande sensibilité littéraire, cette femme inclassable et indépendante témoigne avec passion de l'effervescence de cette France de l'entre-deux-guerres, « où la lumière spirituelle brillait », tout en soulignant l'impossible compromission des chrétiens avec les idéologies communistes, fascistes et capitalistes. Liminaire de Florian Michel Épilogue de Baudouin de Guillebon
add_circle_outlineremove_circle_outline En savoir plus
20,80 €
TTC
EAN: 9782706721120

L'auteur

Hélène Iswolsky
Le récit d'Hélène Iswolsky est précédé d'une présentation de Florian Michel, maître de conférences à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et spécialiste d'histoire culturelle et religieuse. L'épilogue est signé par Baudouin de Guillebon, doctorant en philosophie.